Marcello Carriero
Cell. 340 7709786
E-mail: marcellocarriero@alice.it

pubblicato per ELI edizioni

Né à Rome en 1979, il commence son activité de dessinateur avec les crayons-feutre dès les écoles primaires, où il obtient ses premières reconnaissances prestigieuses.

Quelques années plus tard, après avoir parcouru le monde de l’animation en exécutant divers travaux, tels que les dessins des court-métrages d’introduction au Texte d’Elisir (cartons animés de série titrés “Osvaldo”, transmis sur RAI TRE de la radiotélévision italienne) et la réalisation du montage vidéo pour des conventions de la Société Johnson & Johnson, il comprend que sa grande passion c’est le simple crayon, le seul instrument en mesure de donner une forme à ses reveries et à ses émotions. C’est alors qu’il a la chance de rencontrer et de pouvoir collaborer avec Giogio Di Vita, dessinateur fameux de la Disney, pour lequel il réalise les fonds de plusieurs histoires publiées sur Topolino, Paperino et Paperinik, en apprenant ainsi la technique et le style aussi bien que tous les aspects particuliers des caractères de chaque personnage.


pubblicato su Disney Enigmistica per la C&V editing

pubblicato per edizioni PlayPress

Après une phase de rodage, sa grande application est récompensée par la pubblication de plusieurs illustractions sur la couverture de divers journaux, mais la satisfaction la plus grande il l’obtient quand il lui vient commandé la création du scénario et des bandes dessinées du jeu Superpippo (publié périodiquement sur le journal “Disney Enigmistica” – Ed. Disney), activité qu’il exerce encore maintenant avec zèle et enthousiasme. Au cours de ces années il se rapproche aussi au monde de la Warner Bross, en réalisant aussi plusieurs travaux ayant comme protagonistes Tom&Jerry, Titti e Silvestro et les Baby Looney Tunes.

Mais sa passion pour le dessin va au-delà: il crée et réalise un style particulier tout à lui, en reproduisant une série de personnages qui seront ensuite appréciés par plusieurs éditeurs. Succesivement, il se hasarde dans le monde de la libre profession, tout en continuant sa collaboration comme freelance avec de nombreuses grandes maisons d’édition italiennes. Mis à repos les crayons-feutre des écoles primaires, il dessine maintenant avec des crayons, à l’encre de chine et “craies” virtuelles.